Archives de Catégorie: Potins

Une histoire de linge sale et de continuité dans le changement…

Nous avions l’habitude des turpitudes sarkoziennes (EPAD entre autres), nous voilà avec le grand déballage hollandais, ça tombe bien, nous aurons de quoi jaser pendant quelques mois au café du commerce et sur le Web !

En d’autres temps, la gauche nous amuserait sur les chaînes télés pour nous expliquer en long, en large, et en travers, qu’on ne parle pas des vrais dossiers pendant qu’on lave son linge sale en public, Etc…. 

Que voulez-vous, le monde change mais les hommes n’évoluent pas dans le bon sens, ils ne savent plus rester à leur place !

Info Midi Libre :

Thomas Hollande, fils aîné du chef de l’État, considère que Valérie Trierweiler, la compagne de son père, « a détruit l’image normale » qu’avait « construite » François Hollande, par son tweet de soutien à l’adversaire aux législatives de Ségolène Royal à La Rochelle.

Dans son édition datée du 12 juillet, l’hebdomadaire Le Point relate une conversation avec Thomas Hollande, dans laquelle il évoque le tweet de Valérie Trierweiler encourageant dans l’entre-deux-tours Olivier Falorni, le dissident PS qui était opposé à Ségolène Royal, la mère des quatre enfants du président. « Ce que je reproche au tweet, c’est d’avoir fait basculer la vie privée dans la vie publique », dit le jeune avocat de 27 ans. « Ca m’a fait de la peine pour mon père, il déteste tellement que l’on parle de sa vie privée. Ça a détruit l’image normale qu’il avait construite », ajoute-t-il.

Durant la campagne présidentielle, François Hollande a promis d’être « un président normal ». Selon l’hebdomadaire, Thomas Hollande décrit un François Hollande « ahuri » par le tweet de sa compagne. « Je savais que quelque chose pouvait venir d’elle un jour, mais pas un si gros coup. C’est hallucinant », poursuit le fils aîné du président, qui comme son frère et ses soeurs ne veut plus voir la journaliste. « C’est logique non ?, et puis ce qui compte, c’est qu’on normalise les relations avec notre père », explique-t-il.

Il a dîné en tête-à-tête avec ce dernier qui lui a demandé de « ne pas alimenter le feuilleton ». En retour, assure l’hebdomadaire, François Hollande a promis qu’il s’exprimerait sur le tweet et clarifierait le rôle de la première dame. A ce propos dans l’entourage du président, on estimait mardi probable que le chef de l’État réponde à des questions sur ce sujet lors de son interview télévisée du 14 juillet.

Pour Thomas Hollande, la situation actuelle « est un facteur d’instabilité… soit elle est journaliste, soit elle a un cabinet à l’Élysée ». « Et surtout, ajoute-t-il, pas de deuxième tweet ! ». Interrogé sur l’avenir politique de Ségolène Royal, il répond: « ministre, pourquoi pas, dans quelques mois: en politique, on n’est jamais mort ».

La Star et le droit de manger tranquille…

La (belle) Hélène est dépitée

Son Jean-Philippe l’a snobée

En fait de com, c’était loupé

Pour faire la UNE rien n’est gagné

Et de Lapin enturbanné

Il a fallu se contenter

Point de photo pour la soirée

Repas en Paix, faudra r’passer…  

Info Midi Libre :

« Johnny était en ville mercredi soir. Le rocker a dîné dans un restaurant de Saint-Roch, dans l’Écusson. Une info qui était arrivée aux oreilles du maire, Hélène Mandroux, qui, pour l’occasion, s’est fait amener vers 21 h par son chauffeur jusque dans le quartier dans l’espoir de saluer le chanteur.

Seulement, l’élue s’est retrouvée contrainte d’attendre notre star nationale de longues minutes. De si longues minutes qu’Hélène Mandroux a préféré jeter l’éponge et rentrer chez elle sans poignée de mains, ni dédicace de la star.

Oups ! Surtout qu’en général, c’est elle qui se fait attendre. »