Archives de Catégorie: Baff’Infos

Une histoire de linge sale et de continuité dans le changement…

Nous avions l’habitude des turpitudes sarkoziennes (EPAD entre autres), nous voilà avec le grand déballage hollandais, ça tombe bien, nous aurons de quoi jaser pendant quelques mois au café du commerce et sur le Web !

En d’autres temps, la gauche nous amuserait sur les chaînes télés pour nous expliquer en long, en large, et en travers, qu’on ne parle pas des vrais dossiers pendant qu’on lave son linge sale en public, Etc…. 

Que voulez-vous, le monde change mais les hommes n’évoluent pas dans le bon sens, ils ne savent plus rester à leur place !

Info Midi Libre :

Thomas Hollande, fils aîné du chef de l’État, considère que Valérie Trierweiler, la compagne de son père, « a détruit l’image normale » qu’avait « construite » François Hollande, par son tweet de soutien à l’adversaire aux législatives de Ségolène Royal à La Rochelle.

Dans son édition datée du 12 juillet, l’hebdomadaire Le Point relate une conversation avec Thomas Hollande, dans laquelle il évoque le tweet de Valérie Trierweiler encourageant dans l’entre-deux-tours Olivier Falorni, le dissident PS qui était opposé à Ségolène Royal, la mère des quatre enfants du président. « Ce que je reproche au tweet, c’est d’avoir fait basculer la vie privée dans la vie publique », dit le jeune avocat de 27 ans. « Ca m’a fait de la peine pour mon père, il déteste tellement que l’on parle de sa vie privée. Ça a détruit l’image normale qu’il avait construite », ajoute-t-il.

Durant la campagne présidentielle, François Hollande a promis d’être « un président normal ». Selon l’hebdomadaire, Thomas Hollande décrit un François Hollande « ahuri » par le tweet de sa compagne. « Je savais que quelque chose pouvait venir d’elle un jour, mais pas un si gros coup. C’est hallucinant », poursuit le fils aîné du président, qui comme son frère et ses soeurs ne veut plus voir la journaliste. « C’est logique non ?, et puis ce qui compte, c’est qu’on normalise les relations avec notre père », explique-t-il.

Il a dîné en tête-à-tête avec ce dernier qui lui a demandé de « ne pas alimenter le feuilleton ». En retour, assure l’hebdomadaire, François Hollande a promis qu’il s’exprimerait sur le tweet et clarifierait le rôle de la première dame. A ce propos dans l’entourage du président, on estimait mardi probable que le chef de l’État réponde à des questions sur ce sujet lors de son interview télévisée du 14 juillet.

Pour Thomas Hollande, la situation actuelle « est un facteur d’instabilité… soit elle est journaliste, soit elle a un cabinet à l’Élysée ». « Et surtout, ajoute-t-il, pas de deuxième tweet ! ». Interrogé sur l’avenir politique de Ségolène Royal, il répond: « ministre, pourquoi pas, dans quelques mois: en politique, on n’est jamais mort ».

Après l’éthylotest obligatoire, voici l’éthylotest dangereux et pollueur…

Un produit très toxique découvert dans les millions d’éthylotests en circulation que nous sommes obligés d’acheter et d’avoir dans nos véhicules sous peine d’amende. Décidément, pour ce qui est de se foutre du monde, nous aurons tout vu. Il fallait l’éthyloser…  Mais, je vous le demande, que font les écologistes zélés ????

Info Midi Libre :

« Après la rupture de stock et la polémique sur sa fiabilité, voilà le dichromate de potassium, « un produit très toxique« , pointe Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière. « De plus, rien n’a été prévu pour récupérer les millions éthylotests usagés ou périmés chaque année ».

Coprésident de Contralco, leader en France sur le marché basé à Gignac (Hérault), Éric Condesse rétorque : « Ce produit n’est pas interdit. Il est en très faible quantité et nous cherchons à le remplacer.  De plus, les éléments d’information sont depuis des semaines à disposition des associations auprès de la direction à la sécurité et à la circulation routière qui travaille en lien direct avec les ministères de l’Intérieur, de la Santé et de l’Environnement. Cet aspect n’a donc pas du leur échapper au moment où la commission parlementaire de 2011 a soumis ses propositions au gouvernement et à monsieur Jean-Luc Nevache (NDLR délégué à la sécurité routière à l’époque). Nous n’avons pas attendu les associations d’usagers ».

Il précise aussi que la validité de l’éthylotest est bien de deux ans (ça en fait des millions à traiter dans les déchetteries) et que « chacun est testé durant 6 à 8 semaines en étuve à température constante de 60 °C », soit au-delà des conditions extrêmes, été comme hiver. Quant à la température d’utilisation de l’éthylotest, précise Éric Condesse, le législateur n’a pas « obligé » le conducteur à se tester au volant de son véhicule, il est « autorisé » à le faire à l’extérieur ou au sortir de l’endroit où il a consommé de l’alcool. »

Mode Pause… + « Surveillance Virtuelle : une néo peur »

Je vais passer en mode freelive pour quelques jours, aussi je vous laisse un petit mot pour que vous ne vous inquiétiez pas. C’est promis, début juillet je vous donne toutes les explications…

Par ailleurs, si je devais m’absenter plus longtemps (indépendamment de ma volonté bien entendu), vu qu’il y a un bruit qui court comme quoi le régionalistan se demande s’il ne va pas me chercher des poux sur la tête au moyen de judiciarisation du conflit, chose que j’attends avec l’impatience que vous savez pour ajouter un chapitre à cette histoire de harcèlement, car il manque toujours la fin !

En ce qui me concerne j’ai dit ce que j’avais à dire en bonne citoyenne qui n’a rien à cacher. Pour le reste, ceux qui ne sont pas contents ou qui ont des choses à cacher, n’ont à s’en prendre qu’à eux mêmes. J’ai la conscience tranquille, je peux me regarder dans une glace, et ce n’est pas le cas de tout le monde. Par chance nous ne vivons pas (encore) dans une dictature totalitaire qui interdit au peuple de s’exprimer, sans quoi ils ressortiraient bien la guillotine pour avoir la certitude de me faire taire ! 

Mettre en examen (définition baffistanaise qui va passer à la postérité)  : « je veux bien me laisser examiner, mais pas me faire mettre »… 

J’en profite pour vous laisser ce petit documentaire, qui reste dans le sujet du flicage virtuel dont je vous ai laissé un lien hier. Enfin, virtuel, c’est ce qu’khon dit… A bientôt ! 

 

Crash ou patraque ?

Le patron des éléphants veut faire plier l’Allemagne, ça tombe mal, les marchés aussi… 

Qui va gagner ?

Certainement pas nous…

J’ai oublié de publier la photo officielle…. Avis de l’Homme : « On ne voit pas beaucoup le drapeau français »… Ce n’est pas faux, mais c’est révélateur aussi de la position mondialiste du patron des éléphants !

NKM élue, malgré le soutien du FN à son adversaire socialiste…

Bizarrement, le soutien pour le candidat PS avec les voix des électeurs qui sont « en dehors de la République » (SIC) ne dérange Martine Aubry, dés lors que le FN appelle à voter PS…. 

Sacrée Martine, elle tourne la veste aussi vite que les autres

Au final, les deux chiffres à mettre dans la balance ce soir :

1/ Le résultat des bulletins de vote pour le FN : environ 15% (18% présidentielle)

2/ Le chiffre des abstentions du jour : proche de 44% 

Drôle de victoire ! 

Pornographie infantile : huit Héraultais arrêtés lors d’un vaste coup de filet

Et, tant qu’à vomir… Coup double !

Info Midi Libre :

Huit Héraultais ont été interpellés jeudi matin à leur domicile respectif dans le cadre d’un vaste coup de filet initié, à travers le pays, par les gendarmes de la section de recherches d’Amiens (Somme). Baptisée “Kliford“, cette opération visait le démantèlement d’un réseau d’échanges de photos et de vidéos pornographiques mettant en scène des enfants.

Dans le département, et sur réquisition des parquets de Montpellier et Béziers les gendarmes et policiers de la brigade des mineurs de la sûreté départementale ont appréhendés huit des dix objectifs assignés : à Olonzac, deux frères âgés de 25 ans et 55 ans (un artisan dessinateur et un graphiste) ; à Florensac : un chef d’atelier âgé de 50 ans ; à Saint-Sériès : un artiste ; à Restinclières : un gérant de société âgé de 44 ans ; à Balaruc-le-Vieux : un retraité et à Montpellier : deux hommes âgés de 51 et 53 ans. Les deux derniers suspects recherchés ayant, apparemment, quitté le département depuis un certain temps.

Placées en garde à vue, sept de ces huit personnes ont été relâchées jeudi en fin de journée. La dernière ayant finalement quitté la gendarmerie hier en fin de matinée ou tout début d’après-midi.

Parallèlement à ces arrestations, des perquisitions ont été menées et les ordinateurs des mis en cause saisis. Le parquet montpelliérain a par ailleurs désigné un expert privé chargé d’analyser les disques durs des machines. Car pour l’heure, aucune charge précise n’existe contre les héraultais appréhendés.

Selon Brice Robin, le procureur de la République de Montpellier joint hier, l’expert va devoir notamment vérifier les temps de connexion des utilisateurs sur les sites incriminés, « certaines durées semblant très courtes ».

Ce qui pourrait expliquer que sur les ordinateurs de tout ou partie des suspects, des fenêtres intempestives se sont ouvertes alors qu’il naviguait sur d’autres sites autorisés. Mais à ce stade des investigations, il est encore trop tôt pour avoir des informations plus précises.

ENQUÊTE : Opération Klilford

Cent vingt personnes interpellés et entendues, 345 identifiées comme ayant cliqué à au moins trois reprises sur le site incriminé (et hébergé à l’étranger, peut-être au Japon) abritant des centaines de photos et de vidéos à caractère pédo-pornographique, des dizaines de policiers et militaires mobilisés et ayant agi, jeudi, quasi-simultanément… L’opération Kliford, c’est aussi l’histoire d’une enquête au long cours.

Laquelle a démarré en novembre 2009 grâce aux gendarmes de la brigade départementale de recherches et d’investigations judiciaires de Laon (Aisne). Quelques mois plus tard, ce sont leurs homologues de la section de recherches d’Amiens qui, saisis par le parquet, ont poursuivi et étendu les investigations. On sait également que d’autres interpellations pourraient avoir lieu dans les prochains jours, en France mais aussi dans d’autres pays via Interpol. Sachant que, au final, un millier de personnes pourrait être inquiété.

Marseille : un mineur, soupçonné du viol d’une octogénaire, mis en examen

L’un de ces braves petits jeunes mineurs que Christiane Taubira entend protéger des foudres de la justice… Je m’arrête là parce que je dois aller vomir !

Si, malgré tout, une chose à ajouter, je voudrais bien savoir pourquoi une personne qui ment aussi ouvertement sur l’esclavage peut se retrouver sinistre ministre en toute impunité. Clairement, après ça, elle n’a de leçons à donner à personne !

Info Midi Libre…

Un garçon de 15 ans, soupçonné d’être l’auteur de l’agression d’une octogénaire, suivie d’un viol, début juin dans le centre-ville de Marseille, a été mis en examen samedi, a-t-on appris auprès du parquet. Le mineur, qui « nie les faits malgré de nombreux éléments à charge », est poursuivi pour « viol sur personne vulnérable » et « vol aggravé par violence sur personne vulnérable », a précisé à l’AFP le procureur-adjoint de la République, Michel Raffin.

Le parquet a requis son incarcération à l’établissement pénitentiaire pour mineurs de la Valentine à Marseille. Le jeune suspect avait été interpellé vendredi matin à proximité du domicile de ses parents, dans le centre de la cité phocéenne. « Un certain nombre d’éléments, dont des traces ADN », ont permis de confondre l’adolescent, « connu de la justice pour des faits antérieurs mais pas similaires » et qui a donc pu être identifié grâce au fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG), selon le parquet.